© 2018 by Lagom architecte n° SIRET :  844 190 637 00018

titre. "Poème de la lisière" - Diplôme d'architecture Déborah Calfond

date. 2013

ville. Périphérie de Paris

description. diplôme d'architecture - Poème de la lisière

J’ai vu la ville

avec sa robe de pierres lourdes

et son jupon frangé incertain

chair urbaine pléthorique

qui a déjà aboli six enceintes

chair prédatrice que rien n’a su apprivoiser

J’ai vu la fin de la ville

faux-ourlet de la métropole

qui pend tristement aux limites de

l’agglomération

comme une peau malade à un corps

malheureux

comme une partie honteuse dont on

détourne les regards

La fin de la ville

sans existence

sans identité

sans papiers

clandestine

non lieu en quête de territoire, de corps et

d’âme

Il s’agit de lui donner enfin Naissance

De l’incarner. En marche constitutive,

ligne motrice

par laquelle la ville pourra s’accepter

et surtout renoncer

à la dévoration constante

de ce qu’elle frôle

 LISIÈRE, ta plainte a enfanté ce rêve.

1/2